Club de la Presse Nord-Pas de Calais



  • Le Quatre heures : découverte d’un média de « Slow info ».

    , par administrateur

    Lundi 13 juin dernier, le Club de la Presse a accueilli Amélie Mougey et Estelle Faure, respectivement rédactrice en chef et journaliste pour le site internet « lequatreheures.com ».

    A la base : un projet créé en 2013 par des étudiants d’une école de journalisme parisienne. Aujourd’hui, le Quatre heures est un média en ligne qui publie une histoire inédite chaque premier mercredi du mois à 16 heures.

  • « Faut-il se déplacer pour voyager ? »

    , par administrateur

    Vendredi 13 mai dernier, 18 h 30, sur une drôle de péniche amarrée aux quais de la Deûle, le Club de la Presse et l’Association des éditeurs des Hauts de France inauguraient la première édition d’un nouveau rendez-vous : L’Edito des Editeurs.

    L’ambition : créer un débat sur une thématique insolite, amusante, philosophique, tout en mettant en lumière la production éditoriale en Région, sa richesse, et sa diversité. Un véritable plaisir de la découverte pour les journalistes et leurs lecteurs. En lien avec le thème, un lieu méconnu ou étonnant est choisi pour le déroulement de la soirée. Le tout orchestré par un journaliste du Club de la Presse.

  • « La photo du premier pas sur la Lune : un faux pour une majorité d’élèves »

    , par administrateur

    Comment défendre la liberté de la presse face à la défiance tous azimuts que soulèvent les médias ? Comment aiguiser le sens critiques des élèves face aux dérives complotistes ? Valérie Rohart, ancien grand reporter pour RFI et fondatrice du groupe « Volontaires pour la liberté d’expression », a mené une résidence de quatre mois auprès d’une trentaine d’établissements scolaires et culturels de la communauté urbaine de Dunkerque. Une formule calquée sur le principe de la résidence artistique, pour sensibiliser les élèves à la liberté de la presse et à l’éducation aux médias. Invitée par le Club de la Presse à la remise des prix du concours Mediatiks le 18 mai dernier pour présenter son travail, elle revient sur les enseignements qu’elle a tirés de cette résidence.

  • Data journalisme : collecter, analyser, visualiser et raconter

    Un nouveau métier a fait son apparition ces dernières années au sein des rédactions : le data-journalisme ou, en français, journalisme de données. Il s’agit de récupérer des jeux de données, le plus souvent numériques, de les analyser pour en extraire des informations, de vérifier ces informations avant de les présenter au public. Dans l’imaginaire collectif, les data-journalistes passent leur temps à éplucher des fichiers de tableurs. Qu’en est-il dans la réalité ?