La Voix du Nord se lance dans le fact-checking avec Google

, par Club de la presse Nord - Pas de Calais

La Voix du Nord a annoncé prendre part à la lutte contre les fake-news en participant au projet CrossCheck lancé par Google. Le but de cet outil de vérification collaboratif est de limiter l’effet des intox et mensonges sur le déroulement de la campagne présidentielle afin qu’ils ne l’influencent pas comme ce fut le cas lors de l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis.

Lors de la dernière campagne électorale, les fausses nouvelles (fake-news) ont été plus partagées sur les réseaux sociaux que les articles journalistiques. Publiées pour influencer le vote populiste ou simplement pour engendrer des revenus publicitaires, elles distillent leur poison dans la démocratie. Élu en partie à cause de ces mensonges, le nouveau président américain les a qualifiées de « faits alternatifs ».

Pour éviter qu’ils ne pèsent autant dans l’élection française, Google, allié à une quinzaine de rédactions nationales (France Médias Monde, France Télévisions, Global Voices, l’AFP, Libération, La Provence, Les Echos, La Voix du Nord, Le Monde, Nice-Matin, Ouest-France, Rue89 Bordeaux, Rue89Lyon, Rue89 Strasbourg et StreetPress.) a inauguré ce lundi 6 février le projet CrossCheck. Les journalistes de ces rédactions décortiqueront et corrigeront les rumeurs et fausses déclarations. Ce travail de fact-checking sera diffusé sur l’ensemble des médias participants. Les internautes pourront aussi signaler les sites et contenus douteux croisés sur le web ou les réseaux sociaux pour qu’ils soient vérifiés. Facebook devrait à terme s’associer à cette démarche et proposer sur sa plateforme différents outils.

Un second projet a été lancé le même jour dans le même butpar Facebook et huit médias nationaux. Les utilisateurs pourront faire remonter des publications leur semblant suspectes pour qu’elles soient vérifiées par des journalistes. Si deux médias établissent que le contenu est faux, le réseau social y adjoindra une mise en garde. La circulation de l’information erronée sera réduite grâce à une modification de l’algorithme et son auteur sera privé des revenus publicitaires.



 

 

 

La Vie du Club

pub centre



Le Club de la presse recherche un stagiaire en communication


Le Club de la presse Nord – Pas de Calais recherche un étudiant dans le domaine de la communication pour un stage à temps plein

Missions :
- Assister le service communication du Club
- Participer à la mise à jour de l’annuaire
- Prendre part à l’organisation des conférences de presse et événements du Club (relations, presse, invitation, communiqué, dossier de presse et autre support de communication).


Pourquoi adhérer au Club de la presse ?


Le Club de la presse a changé sa façon de gérer les renouvellements d’adhésions qui se feront désormais à date fixe au mois de juin. Donc, si votre dernier paiement date de 2015, il est temps de renouveler votre adhésion (dont le tarif n’a pas changé).

Pour le Club de la presse, chaque adhésion est importante pour mener à bien tous ses projets d’animation de la filière professionnelle et de sensibilisation aux médias grand public. Pour ses adhérents, le Club de la Presse a imaginé un service exclusif résumé en 12 raisons d’adhérer au Club. Pourquoi adhérer au Club de la presse Nord-Pas-de-Calais ?