Le festival SCOOP rend hommage à Rémi Ochlik, mort en Syrie

Alain Lebouc, fondateur du festival SCOOP, rend hommage au photographe français Rémi Ochlik, tué dans des bombardements en Syrie le 22 février . Lauréat 2012 du World Press Photo, Rémi Ochlik avait reçu le Prix Jean-Louis Calderon lors du festival de journalisme de Lille le 10 décembre 2011.

Photo prise par Remy Ochlik pendant la chute de Tripoli

(Photo et Vidéo : Nicolas Lory)

« Cher Rémi,

Quel bonheur dans tes yeux quand tu as reçu des mains de Loïck Berrou le trophée du Grand Prix Calderon sur la scène du SCOOP à Lille.

Quel talent reconnu à l’unanimité du jury, présidé par Paul Nahon, jury qui a voulu saluer et récompenser l’ensemble de tes trois reportages sur les révolutions arabes en Egypte en Tunisie et en Lybie ; mais aussi souligner ta démarche particulière, ton sens inné de l’action et de la réaction au milieu de ces conflits que tu couvrais, récompenser déjà, disait-il, l’ensemble de ton œuvre.

Remy Ochlik, lors de la remise du Prix Jean-Louis Calderon pendant le festival de journalisme de Lille le 10 décembre 2011

Quels éloges autour de ton travail, autour de ta jeune carrière tout en te prédisant un avenir brillant et prometteur !

Quel étonnement parmi les spectateurs devant ta décontraction, ta joie de vivre, ta satisfaction de voir tes pairs te récompenser, et bien entendu devant l’excellence et la pertinence de tes photos qui défilaient alors à l’écran.

Quelle volonté farouche en toi pour nous faire savoir ce qui se passait au cœur des actions, des manif’s. des révolutions de ces peuples en quête de respect, de démocratie… de liberté ; c’était ta manière à toi de les aider, de les soutenir. En un mot d’être solidaire de leur marche vers cette liberté que, toi, tu connaissais si bien. C’est cette bataille pour l’info de l’extrême qui te motivait, qui te faisait te dépasser pour réaliser ces photos… reflets troublants du monde.

Quelle passion donc que la tienne, toi le chercheur, toi le passeur d’information, quelle passion pour nous parler ce 10 décembre 2011 de ce métier que tu aimais tant et qui avait donné un vrai sens à ta vie.

Mais cette passion dévorante t’a sournoisement emporté vers d’autres rivages, vers cet au-delà indéfinissable... mais qui pour toi sûrement, doit ressembler au Panthéon des Journalistes.

Mais, cher Rémi, le SCOOP est triste et te pleure. »

Alain Lebouc, fondateur du festival SCOOP, et son équipe


 

 

 

La Vie du Club

Le Club de la presse recherche un stagiaire en communication


Le Club de la presse Nord – Pas de Calais recherche un étudiant dans le domaine de la communication pour un stage à temps plein

Missions :
- Assister le service communication du Club
- Participer à la mise à jour de l’annuaire
- Prendre part à l’organisation des conférences de presse et événements du Club (relations, presse, invitation, communiqué, dossier de presse et autre support de communication).


Pourquoi adhérer au Club de la presse ?


Le Club de la presse a changé sa façon de gérer les renouvellements d’adhésions qui se feront désormais à date fixe au mois de juin. Donc, si votre dernier paiement date de 2015, il est temps de renouveler votre adhésion (dont le tarif n’a pas changé).

Pour le Club de la presse, chaque adhésion est importante pour mener à bien tous ses projets d’animation de la filière professionnelle et de sensibilisation aux médias grand public. Pour ses adhérents, le Club de la Presse a imaginé un service exclusif résumé en 12 raisons d’adhérer au Club. Pourquoi adhérer au Club de la presse Nord-Pas-de-Calais ?