Le Nord Pas De Calais vu par ses Photographes - l’environnement

Il y a près de trente-cinq ans, la plume verte de Pierre Viansson-Ponté crissait d’indignation, à la Une du « Monde », en décrivant la floraison des pylônes électriques, ces drôles de shadocks qui envahissaient la campagne française. « La laideur se vend bien » se désolait alors l’éditorialiste. Grande consommatrice d’énergie, le Nord – Pas de Calais n’était pas épargné. La saignée de l’emploi industriel venait commencer, mais les cheminées comme les pots d’échappement crachaient leur lot quotidien de Co2.

Dans le milieu des années soixante-dix, pourtant, l’environnement et l’écologie restaient la préoccupation de quelques-uns, qui affrontaient le regard condescendant que l’on accorde aux marginaux et autres doux rêveurs. Le monde se défigurait, mais l’avenir de la « banane bleue » passait avant l’état de la planète. Et puis, onze ans après la catastrophe provoquée par le Torrey Canyon, au large des îles Sorlingues (Cornouailles), l’échouage de l’Amoco Cadiz, près des côtes bretonnes, a amorcé la lente prise de conscience. La planète devient de moins en moins bleue.

Désormais entré dans le jeu politique, l’environnement est surtout devenu l’affaire de tous. Avec le soutien de l’Agence de l’Eau Artois Picardie et de La Poste, le Club de la presse du Nord – Pas de Calais a choisi de lui consacrer sa seconde exposition itinérante. A travers le regard personnel de vingt photographes travaillant sur ce territoire, voici donc un panorama contrasté de la région.

Ces trente-quatre photographies ne sauraient tout montrer. Elles nous interpellent sur les cicatrices que portent les hommes et les femmes, victimes d’hier ou d’aujourd’hui de la pollution industrielle. Elles nous interpellent sur les comportements individuels qui, plus que jamais, doivent évoluer. En même temps, elles nous montrent que le mot « écologie » est sorti de sa clandestinité. L’homme, qui emprunte l’eau à la nature, essaie de la lui restituer la plus épurée et la plus propre possible. Il réclame la protection de son littoral, de ses villes, de sa campagne, voire de ses friches industrielles. La collectivité s’y emploie. L’industrie s’efforce d’adapter ses process.

Il n’est plus temps de dire que l’on va faire quelque chose pour notre environnement. Ces trente-quatre regards avertis soulignent que le Nord – Pas de Calais fait les choses. Ils sont offerts par :

Arnaud Loubry, Arnaud Robin, Christophe Blanquart, Dominique Bokalo, Eric Le Brun, Eric Pollet, Francis Bocquet, Frédéric Collier, Jean-Pierre Fiey, Jehan-Pierre Filatriaux, Luc Molleux, Marc Helleboid, Max Lerouge, Michel Guilbert, Sébastien Jarry, Thierry Butzbach, Denis Paillard, Philippe Frutier, Olivier Leclercq, Gérard Rouy


Eric LE BRUN - « Fragments de pollution »
Février 2006 - Dunkerque
Bouteilles abandonnées sur un quai désaffecté à Dunkerque.
 


Arnaud ROBIN - « Les terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle »
Décembre 2004 – Loos-en-Gohelle
Les marques enneigées de notre passé minier semblent réinvesties par la faune et la flore. Ces deux terrils, oubliés au milieu de nulle part, ne sont pas épargnés par les décharges sauvages.
 
 
 
 


Sébastien JARRY - « Sucrerie Distillerie des Hauts de France »
2006 - Lillers
Parmi les entreprises de la Région concernées par le protocole de Kyoto se trouve la Sucrerie Distillerie des Hauts de France. Implantée à Lillers, cette coopérative agricole traite en moyenne 1 000 000 de tonnes de betteraves par an. Elle dispose également d’une distillerie d’une capacité de production de 2 500 hl/jour associée à des dépôts d’alcool. En s’équipant de techniques avancées de dépollution, la sucrerie S.D.H.F n’a de cesse de réaliser d’importantes économies sur sa facture d’énergie et de réduire sensiblement la pollution engendrée par son activité.
 


Eric POLLET - « Non aux farines animales ! »
Février 2001 - Herzelles
Ce village de 1300 habitants, près de Dunkerque, se mobilise derrière son maire pour s’opposer à la réquisition d’une ancienne briqueterie dans le but d’y stocker des farines animales
 
 
 


Christophe BLANQUART - « L’usine Noroxo au soleil couchant »
Janvier 2004 - Harnes (Pas-de-Calais)
L’usine pétrochimique Noroxo a été à l’origine d’une épidémie de légionellose en 2003 - 2004. Cette contamination avait touché 86 personnes (dont 18 sont décédées). En janvier 2007, la Commission d’indemnisation des victimes d’infraction du Tribunal de Grande Instance de Béthune a reconnu la responsabilité de la société Noroxo et l’a condamnée à verser 675.000 € d’indemnisation. Cette contamination a entamé une fermeture « provisoire » de l’usine.
 


Frédéric COLLIER - « Manifestation anti-moulière de Sangatte »
Septembre 2006 – Sangatte
En ce dimanche matin ensoleillé d’automne, sur la plage de Sangatte, plusieurs centaines d’habitants de la commune et des villes alentour se rassemblent pour protester contre le projet d’implantation d’une moulière. Celui-ci prévoit l’installation de près de 22500 pieux d’élevage le long d’une plage de sable fin jusque là préservée et plus propice aux réunions familiales estivales.
 


Eric POLLET - « Le Château d’eau Saint-Maurice à Lille »
Octobre 2005 - Lille
Dans le quartier du Buisson à Lille, le château d’eau St Maurice construit en 1972 culmine à 40 mètres au-dessus du quartier. Pas moins de 3000 m³ desservent environ 15000 personnes en eau potable.
 


Max LEROUGE - « Station d’épuration de Neuville-en-Ferrain »
Novembre 2005 – Neuville-en-Ferrain
L’architecture audacieuse du poste de contrôle de la station d’épuration de Neuville-en-Ferrain, entourée de son lagunage naturel, efface tous les clichés des vieilles stations de traitement.
 


Max LEROUGE - « Littoral boulonnais »
Décembre 2006 - Wimereux au pied des dunes de la Slack
Si l’environnement du littoral semble immuable, l’hiver, entre chien et loup, la magie de la lumière ne cesse d’opérer des changements qui rendent sa contemplation plus intense.
 


Arnaud ROBIN - « La réserve naturelle de Oye-Plage »
Février 2005 – Oye-Plage
Cette zone protégée située sur le chemin de Blanc Nez et Gris Nez est mon bout du monde. Ce rivage idyllique où il fait bon se ressourcer et méditer ne semble cependant pas épargné par la pollution des bateaux qui passent au loin.
 


Olivier LECLERCQ - « Pêche aux moules au coucher de soleil »
Septembre 2005- Côte d’Opale
Les grandes marées attirent sur la côte d’Opale de nombreux pêcheurs à pied.
 


Francis BOCQUET - « Cimetière paysager »
Août 2006 - Wimille
Dans la commune de Wimille, au nord de Boulogne-sur-Mer, le tout nouveau cimetière paysager est sans doute destiné à rendre moins sinistres les visites. En vue verticale son aspect très graphique se remarque : Ceux qui nous regardent de là-haut peuvent deviner l’esquisse d’une draisienne ou d’un vélocipède, à moins qu’ils n’y voient que les images, moins poétiques, d’un poisson ou… d’un sèche-cheveux.
 


Denis PAILLARD - « Reflet du palais des Beaux-Arts »
Avril 2002 - Lille
Quand la lumière d’un matin de printemps fait miroiter les "Beaux-Arts"
 


Philippe FRUTIER - « Et l’eau ? »
Juin 1995 – Aubigny-en-Artois
En survolant la France du nord au sud, on est pratiquement toujours en vue d’un système d’irrigation. La ressource en eau douce potable commence à poser de sérieux problèmes en France. De nombreux endroits sur notre planète souffrent cruellement de la rareté de ce précieux liquide indispensable à toute vie. Adapter nos cultures à nos ressources, peut-être bientôt évidence vitale.
 


Francis BOCQUET - « La Fosse d’Heurteau »
Mai 2001 - Hornaing
Le survol de l’ancienne fosse d’Heurteau à l’ouest de Valenciennes, vestige de patrimoine minier de notre région, fait découvrir une palette de couleurs différentes à chaque passage. Les différences de température peuvent faire réagir les composants minéraux, chimiques ou organiques qui sont peut-être la cause de ces variations.
 


Gérard ROUY - « Le canal de Roubaix »
Février 2002 - Wasquehal
Prochainement remise à la navigation, cette ancienne voie d’approvisionnement stratégique pour le développement économique de l’ère industrielle va devenir le moteur d’une reconquête urbaine écologique majeure.
 


Max LEROUGE - « Euralille, la turbine tertiaire »
Décembre 2006 - Lille
Image emblématique du développement tertiaire de la métropole lilloise, Euralille incarne le nouveau paysage urbain de l’intense activité métropolitaine.


Luc MOLEUX - « CO2 »
Décembre 2006 - rue Faidherbe à Lille
Attaque de CO2, les deux roues font de la résistance.
 


Dominique BOKALO - « Musée de la mine à Lewarde »
Avril 2002 – Lewarde
Carrefour entre Lille, Valenciennes, Arras et Cambrai, au cœur du bassin minier, la fosse Delloye, après quarante années d’exploitation, devient le Centre Historique Minier de Lewarde. Véritable conservatoire de la mémoire de la mine dans le Nord – Pas de Calais, il regroupe 7000 m² de bâtiments industriels sur un site de 8 hectares. Il comprend un musée de la mine, un centre de ressources documentaires et un centre de culture scientifique de l’énergie.
 


Sébastien JARRY - « Opération “ Grand Site National ” »
2005 - Cap Blanc-Nez

Le site des 2 Caps qui bénéficie d’une opération de protection et de développement dénommée "Grand Site National", la seule actuellement pour le Nord de la France. Le projet de développement durable du Site des Caps, assuré par le Conseil général du Pas-de-Calais, a été arrêté pour favoriser l’accessibilité du site, préserver son environnement et assurer le développement de son économie.
 
 
 
 


Sébastien JARRY - « Marathon des Dunes de Flandre »
Mai 2004 - Dunkerque
Contrairement aux apparences, c’est bien sur la plage de Dunkerque-Malo que se déroule le traditionnel Marathon des Dunes de Flandre. Depuis maintenant 10 ans, une trentaine d’attelages venus de France et de Belgique ont pour habitude de s’affronter, contre la montre, sur un parcours de 10 km semé d’embûches.
 


Sébastien JARRY - « Métaleurop »
Mars 2003 - Noyelles-Godault
Etrange machinerie que celle visible à Noyelles-Godault, sur le site de Métaleurop Nord. En 2003, après avoir rejeté dans l’atmosphère des dizaines de tonnes de plomb par an, et contaminé les sols sur un rayon de 45 kilomètres carrés, l’usine classée à haut risque (Seveso 2) ferme définitivement ses portes. Au drame sanitaire s’ajoute un drame humain, puisque 830 employés sont « mal en point » (« Certains d’entre eux sont victimes de saturnisme et n’ont pratiquement aucune chance d’être reclassés ») que le sulfureux actionnaire suisse Métaleurop, Glencore, abandonne, sans préavis ni indemnités de chômage prévues.
 


Thierry BUTZBACH - « Traces »
Octobre 2006 – Loon-Plage
Lors de la traditionnelle « Ronde des Sables », course d’endurance de moto-cross ou ici de quads qui a lieu chaque année à Loon-Plage, les concurrents s’affrontent sur les dunes près de la raffinerie Total de Fort-Mardyck.
 


Arnaud LOUBRY - « Réservoir d’eau du Huchon »
Mars 2004 - Roubaix
Plongée sur l’intérieur des châteaux d’eau de Huchon, ouverts à l’occasion des journées du patrimoine à Roubaix.
 


Olivier LECLERCQ - « Etang Chabaud Latour au crépuscule »
Juin 2003 - Condé-sur-Escaut
Levée du soleil sur cet étang formé par un affaissement minier à cause de l’implantation de la fosse Ledoux.
 


Jehan-Pierre FILATRIAU - « Plage de Wissant »
Septembre 2005 - Wissant
Entre falaise de craie et vastes plages de sable un instant paisible sur la mer du Nord.
 


Jean-Pierre FIEY - « Les oyats gelés »
Février 2006 – Zuydcoote
Les oyats (ou roseaux des sables) se trouvent dans les dunes littorales, dans la zone appelée « Dune blanche ». Graminée remarquablement adaptée à la sécheresse, l’oyat est notamment utilisé pour fixer les dunes. Patrimoine écologique très important pour la Côte d’Opale, les dunes abritent les oyats qui retiennent le sable. Avec le givre, ceux-ci ressemblent à un paysage lunaire… à quelques pas pourtant du monde industriel (Ascométal).
 


Francis BOCQUET - « Cours d’eau de l’Avesnois »
Juin 2000 - Avesnois
Dans l’Avesnois coulent la Sambre, l’Escaut, l’Helpe Majeure et l’Helpe Mineure. Ces deux derniers cours d’eau semblent souvent préférer les tracés tortueux et représentent à eux deux une bonne partie des 1400 kilomètres de cours d’eau qui agrémentent le paysage en sillonnant le bocage.
 


Denis PAILLARD - « Lavande autour de Lille-Europe »
Juin 2002 - Lille
Heure de Provence ......!? Non juste Euralille !
 


Philippe FRUTIER - « Marais Audomarois »
Octobre 2003 - Le Romelaere
Le site du marais audomarois est sans aucun doute un des plus beaux exemples d’harmonie entre la nature et le travail de l’homme. C’est au 9ème siècle que les moines de l’abbaye Saint-Bertin ont entrepris sa mise en valeur, qui se poursuit jusqu’à nos jours. Ces 3400 ha, intégrés au Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale, représentent un des joyaux du patrimoine naturel de notre région.
 


Max LEROUGE - « Le jardin MOSAÏC à Houplin-Ancoisne »
Mai 2004 – Houplin-Ancoisne
Symbole de la réussite de la création du parc de la Deûle, les jardins Mosaïc (jardins des cultures implantées dans notre région) viennent de recevoir le Prix National du Paysage.
 


Marc HELLEBOID - « Jules-André rentre chez lui. »
Septembre 2006 - Rivière Moerelack, marais de Saint-Omer.
Certaines maisons du marais ne sont accessibles aujourd’hui encore qu’en barque. Cette photographie fait partie de l’exposition "Paroles du marais" présentée en janvier et février 2007, réalisée dans le cadre d’une résidence d’artistes, à l’invitation de l’Espace 36 de Saint-Omer, association d’art contemporain.
 


Christophe BLANQUART - « Eolienne nocturne »
Juillet 2006 - Widehem (Pas-de-Calais)
L’une des six éoliennes du site de Widehem, dans le Boulonnais, vue de nuit. Ce secteur est à la fois fréquenté par les randonneurs cyclistes mais aussi - une fois par an - par le rallye du Touquet. Des concerts du Festival de la Côte d’Opale ont déjà eu lieu à cet endroit inhabituel.
 


Michel GUILBERT - « Reflet d’une ville »
2006 – Dunkerque
Comme les villes bordant notre littoral maritime ; Dunkerque est adossé à la mer…La Cité de "Jean Bart" a son histoire et son port a toujours été sa particularité. Avantage de ce charme paysager et environnemental. Dunkerque a cette originalité d’avoir la mer à ses pieds… Au travers de cette image, on ne peut que se rendre à l’évidence ; l’eau reflète la vie et la ville donne tout ce symbole à l’eau…

Voir l’itinéraire de l’exposition

Cette exposition du Club de la Presse a été réalisée en partenariat avec le Conseil Général du Nord, le Conseil Général du Pas-de-Calais, le Conseil Régional Nord - Pas de Calais, Lille Métropole Communauté Urbaine, l’Agence de l’eau Artois - Picardie et La Poste


 

 
août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017


 

La Vie du Club

A la découverte des rédactions de la région avec le Club de la presse


Comment comprendre le quotidien des journalistes et l’évolution des médias de la région ? Pour répondre à cette question, le Club de la presse Hauts-de-France a lancé depuis le début de l’année un cycle de visites des rédactions de la région réservé à ses adhérents. Une nouvelle proposition qui permet d’aller à la rencontre des journalistes dans leurs rédactions, là où se fait l’information. Ligne éditoriale, choix des sujets, organisation de la rédaction, projets et développement des titres, c’est l’occasion pour les adhérents d’un échange direct avec les professionnels des médias, et c’est avec le Club de la presse que ça se passe.


Le Club de la presse Hauts-de-France recherche pour la rentrée et pour deux mois deux stagiaires en communication à plein temps


MISSION COMMUNICATION
Participation à la rédaction d’article sur le site Internet
Création et mise à jour des supports de communication ( Annuaire du Club de la presse ...)
Participation à l’organisation des concours ( Grands Prix du Club de la presse )
Participation à l’organisation des événements (Médialab...)
Relations presse relations publiques
Communication sur les réseaux sociaux


Pourquoi adhérer au Club de la presse ?


Le Club de la presse a changé sa façon de gérer les renouvellements d’adhésions qui se feront désormais à date fixe au mois de juin. Donc, si votre dernier paiement date de 2015, il est temps de renouveler votre adhésion (dont le tarif n’a pas changé).

Pour le Club de la presse, chaque adhésion est importante pour mener à bien tous ses projets d’animation de la filière professionnelle et de sensibilisation aux médias grand public. Pour ses adhérents, le Club de la Presse a imaginé un service exclusif résumé en 12 raisons d’adhérer au Club. Pourquoi adhérer au Club de la presse Nord-Pas-de-Calais ?